L’Œil trompe l’œil - Gravures de Paul Hickin Agrandir

L’Œil trompe l’œil - Gravures de Paul Hickin

Bernard Caburet / Eugène Durif / Annie Zadek / Vincent Bady / Robin Wilkinson

Plus de détails

O1

Disponibilité : en stock

20,00 €

L’Œil trompe l’œil - Gravures de Paul Hickin, textes de Bernard CaburetEugène Durif, Annie Zadek et Vincent Bady / Traduction Robin Wilkinson

Format 15 x 23 cm
68 pages
ISBN 2-907410-07-5

Paul Hickin est né en 1941 en Angleterre, il commence à pratiquer la gravure en 1956. De 1958 à 1961 : études à la faculté des Beaux-Arts de Birmingham. Il s'installe en France en 1962. Paul Hickin personnifie le graveur pur. Ils sont rares ceux qui n’ont recours qu’au cuivre et au burin pour s’exprimer.

“La psychologie du graveur en acte, tout entier à son œuvre, est d’une exemplarité admirable. Bachelard l’a esquissée, sans lui donner toutefois l’ampleur et la précision dont bénéficia celle du poète rêveur de mots et d’éléments. L’acte de graver est comme le paradigme de l’action et de la création, avec la part de rêve, la métaphore du désir, qui sont à la racine de l’un et de l’autre. C’est en un premier temps, la passivité rétive de la plaque de cuivre opposée à l’activité voulante et violente du graveur. Pour celui-ci la plaque ne s’abandonne pas ; quoique partout égale au moment inchoatif, elle n’est pas neutre : il faut en triompher. L’infaillibilité du burin qui laboure irréversiblement la plaque n’est jamais acquise : elle est un résultat, une victoire sur la traîtreuse apathie du cuivre et sur soi-même.”
Bernard Caburet