Le Moulin du Parolier Agrandir

Le Moulin du Parolier

Michel Arbatz

Plus de détails

M10

Disponibilité : en stock

24,00 €

Le Moulin du Parolier, de Michel Arbatz
Guide pratique pour écrire des chansons

Format 17,2 x 24,5 cm
368 pages
ISBN 978-2-35575-107-3

Les chansons sont souvent “les enfants de l’amour” de l’âme populaire et de grandes plumes. Sous un air de simplicité, elles cachent des règles d’écriture complexes et beaucoup de savoir-faire.
Ce livre explore et analyse ces règles communes et parfois insoupçonnées pour les mettre à la portée des amateurs, des professionnels et de tous les amoureux de la chanson.

“[...] Au fil de ces pages, j’ai retrouvé, j’ai découvert tout ce que j’avais fait sans le nommer, et à quoi Michel donnait un nom. J’ai pris beaucoup de plaisir ! Et si cette nouvelle édition donne encore plus de pistes, de jeux de piste même, de recettes et de grandes leçons, elle va faire des heureux en quantité. Ils vont sûrement gagner du temps ! Voire du talent ! [...]”
Anne Sylvestre

Homère connaissait, dit-on, les cinq mille vers de l’Iliade et de l’Odyssée par cœur et les livrait de vive voix à ses auditeurs.
Quel poète aujourd’hui livre ses textes de cette manière ? Combien de poètes parlent-ils leurs textes ? La poésie confinée dans le papier est-elle vraiment la poésie ? D’où vient le schisme, la cassure qui a relégué la poésie soit dans les études universitaires, soit dans la messe scolaire, soit dans un lectorat minuscule ? La poésie n’est-elle pas malgré tout une parole nécessaire, même à petite dose, une nourriture vitale dans une époque mangée par la vitesse et la surinformation ?
À l’inverse, la chanson, qui maintient une tradition d’oralité (les seuls textes que la jeunesse connaisse encore par cœur, ce sont les paroles des chansons) recèle, dans le meilleur de sa production, des qualités qui sont propres à la tradition poétique (concision, musicalité du texte, rythme, images). La doxa littéraire ou universitaire lui refuse ce statut.
Pourtant, il semble bien qu’aujourd’hui elle soit la seule à conserver une audience populaire tout en donnant à entendre une “langue verte” qui refuse d’être purement utilitaire et qui donne à rêver.
À ces questions, Michel Arbatz, auteur de poèmes et de chansons, mais aussi passeur oral de poètes, essaie de répondre en évoquant l’immense richesse du domaine de la chanson française. Son livre sur l’écriture de la chanson “Le Moulin du Parolier” dont la quatrième édition vient de paraître considérablement augmentée, passe en revue toute les difficultés (et les plaisirs) de cet exercice.