Ecchymoses Agrandir

Ecchymoses

Audrey Dupont

Plus de détails

E15

Disponibilité : en stock

14,00 €

Ecchymoses, de Audrey Dupont

Collection Les Sœurs Océanes n°5
Format 10,2 x 21 cm
144 pages
ISBN 978-2-915412-93-2
ISSN 1776-6494

Quatre portraits de femmes, différentes mais sœurs dans la souffrance. Confrontées au pire – l’inceste, la maladie, la folie ou encore l'impossibilité d’écrire –, elles prennent des coups. Femmes en ecchymoses donc, mais qui osent réagir, et puisent dans leur destin inexorable la force de la rage, de la révolte, de la dénonciation, de l'ironie. Ces femmes de tête et de courage, Audrey Dupont leur a fait don de la puissance de son style et de l'acuité de sa pensée. Elle les pousse à aller jusqu'au bout d'elles-mêmes, les oblige à regarder en face leur vérité,  révélant ainsi les mensonges et les turpitudes qui n'ont de cesse d'envenimer nos existences. Cette exigence de vérité rythme la litanie des phrases, travaillées comme pour la versification, et arrachées une à une, saccadées, percutantes, souvent brutales, sauvages, – au sens où Marguerite Duras, citée en exergue, dit que l'écriture “rend sauvage”.  Mais loin d'être solitaires, voire narcissiques, les quatre monologues grouillent de voix qui s’interpellent et se répondent, dans une sorte de “comédie humaine”. Ecchymoses se veut en effet un texte d'un genre nouveau qui peut se confronter au public dans plusieurs champs : Audrey Dupont nous propose de l'approcher comme un récit, un texte poétique, ou encore de lui donner une dimension scénique et pourquoi pas picturale.
Clémence, Adèle, Léa et Albane : quatre femmes entrées en résistance, qui nous appellent au refus de la résignation et qui, lecture finie, nous renvoient au vers de Valéry : “le vent se lève, il faut tenter de vivre”…
Jean-Patrick Péju

La collection “Les Sœurs Océanes”, qui privilégie l’écriture poétique sous toutes ses formes, du texte versifié aux nouvelles en prose, favorisant l’innovation, l’originalité et le non-conformisme, est dirigée par Jean-Patrick Péju.